Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Vie de la paroisse

Noël à la Communauté Emmaüs

Noël à la Communauté Emmaüs

Temps de Paix et de Fraternité, de partage et d'espoir, la fête à l'occasion de Noël a permis aux Compagnons, aux bénévoles, et aux amis de la Communauté Emmaüs de Fontaine Notre Dame de se rassembler pour célébnrer la naissance du Sauveur

C’est par une Assemblée de prières,  vivante et recueillie, présidée et conduite par l’abbé Robert Meignotte, qu’a commencé la matinée du 15 décembre à la Communauté Emmaüs de Fontaine Notre Dame.

Et ce fut l’occasion d’allumer à la Crèche, 4 bougies pour rendre 4 hommages :

*Un temps de souvenir de l’abbé Pierre à l’origine de la première communauté Emmaüs créée en 1949, avec aussi, aujourd’hui, l’inauguration au sein de la Communauté Emmaüs de Fontaine Notre Dame, de « l’atelier 54 » en référence à l’appel de « l’hiver 54 ».

En 2014, nous ferons mémoire de cet appel qui a bouleversé er secoué tous les Français, ce sera le samedi 1er février, dans toutes les régions de France, mais aussi dans 36 pays du monde où est implanté Emmaüs International.

 

*Un temps de souvenir du Père Léon qui fonda la Communauté Emmaüs de Fontaine Notre Dame, il ya tout juste 40 ans ( fondée le 13 décembre 1973)

*Un temps de recueillement pour les trois Compagnons décédés au cours de cette année, François, Alain et Hervé, et pour les trois bénévoles, Christine, Renée et Henri, mais aussi pour les 439 SDF morts dans la rue au cours de cette année.

*Puis, à la suite de la lecture  de l’évangile selon St Luc, l’abbé Meignotte a rappelé dans son homélie, les conditions de la naissance de l’Enfant Jésus, naissant dans l’humilité d’une étable, comme un sans-abri, n’ayant pas eu parfois où reposer la tête, né sur les planches d’une mangeoire, et mourant sur le bois d’une croix….tout en invitant chacun à s’interrogeant à  nouveau sur le sens du combat, toujours actuel ; pour les sans-abris, et en invitant aussi chacun à changer son regard vis-à-vis de l’autre, plus encore, à avoir toujours une main qui s’ouvre, une main fraternelle.

A l’issue de la célébration, l’abbé a remercié le groupe de musiciens qui a animé la prière de l’assemblée, en soulignant que la présence de la musique renforce la ferveur et l’harmonie de la prière, elle sait ouvrir le cœur des femmes et des hommes.

Et pour prolonger ce temps de recueillement, un repas fraternel fut servi en la salle paroissiale.

 

 

 

Article publié par GUY DRUART • Publié Lundi 16 décembre 2013 • 2195 visites

Haut de page