Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Vie de la paroisse

L'appel de l'abbé Pierre

L’appel de l’abbé Pierre

Le 1er février 2014, à la Communauté Emmaüs de Fontaine Notre Dame, comme dans tous les centres Emmaüs de France,  les Compagnons, amis, bénévoles se sont souvenus du cri de l’abbé :  «  Mes amis, au secours ! » d’il y a 60 ans.

L’abbé Robert Meignotte qui écoute, qui accompagne, qui soutient, bref qui se met au service, plusieurs jours par semaine, des compagnons qui vivent et qui arrivent à Emmaüs de plus en plus jeunes car ils sont sans  toit, sans papiers, sans droits, sans travail, sans ressources, sans avenir immédiat, nous livre quelques extraits du texte de l’appel national du 1er février 2014, diffusé à travers tout le pays :

« Le 1er février 1954, alors que la Nation se relevait à peine de la guerre, l'abbé Pierre a lancé un appel « Mes amis, au secours .... » pour mettre à l'abri du froid glacial les personnes à la rue. Les autorités politiques ne l'ont pas immédiatement suivi, mais les citoyens oui ! Cet appel du 1er février 54, déclencha « l'insurrection de la bonté. »

Après le décès du fondateur de notre Mouvement, nous, à Emmaüs avons tous ensemble affirmé que nous devions poursuivre le combat qu'il a mené toute sa vie, avec courage et ténacité.

Nous, compagnons, amis, bénévoles, salariés d'Emmaüs, continuons de partager avec l'abbé son indignation face aux injustices et à la misère. Portés par ses principes « Aider à aider », et nous demandant toujours « Et les autres? », nous lançons un nouvel appel! Ce que certains voient comme une utopie a pourtant fait ses preuves à travers le monde.

Depuis 60 ans, nous accueillons de manière inconditionnelle, toute personne qui se présente, dans le strict respect de la liberté et de la dignité de l'autre. A Emmaüs, l'aidé devient l'aidant. Ce sont les personnes rejetées et stigmatisées par la société qui montrent qu'elles ont tout à donner.

Depuis 60 ans, nous proposons à chaque personne accueillie un accompagnement global  (hébergement, logement, activité, ...) pour retrouver dignité, autonomie et confiance en soi.

Depuis 60 ans, nous développons des alternatives économiques et sociales avec les plus pauvres, les plus isolés, les plus démunis, grâce à des actions d'une grande diversité qui s'adaptent aux besoins et aux capacités de la personne et non l'inverse.

Et si, aujourd'hui, nous avions raison de vous demander de vous engager?

Oui, ensemble, pour aujourd'hui et pour demain, investissons dans l'humain. Choisissons la solidarité, personne ne veut de la charité !

C'est parce qu'ensemble, nous continuerons d'inventer et d'agir, qu'il sera possible de faire reculer l'exclusion. Relevons, ensemble, ce défi!

Et si, comme il y a 60 ans, nous avions raison de compter sur vous ?

Après la lecture de ce manifeste par Margot et Jefferson, les deux plus jeunes de la Communauté, l’abbé Meignotte, du flambeau de l’abbé Pierre, a communiqué à chacun et à chacune cette lumière, pour continuer l’action d’Emmaüs, en rappelant les mots de l’abbé Pierre sur les ondes des radios le 1er février 1954 :

« Mes amis au secours, que dans chaque quartier, des pancartes s’accrochent sous la lumière dans la nuit, et, à la porte, e simples mots : Toi qui souffres, qui que tu sois, entre, dors, mange, reprends espoir, ici on t’aime… »

 

 

 

Article publié par GUY DRUART • Publié Dimanche 02 février 2014 • 1940 visites

Haut de page