Eglise catholique - Diocèse de Cambrai - Cathocambrai.com

Cérémonies des Cendres

Deux cérémonies d'imposition des Cendres ont eu lieu dans la Paroisse, le matin à Cantin, surtout destinée aux enfants ( entourés de parents, catéchistes) le soir à Féchain plus pour les adultes

Ce mercredi 17 février, de nombreux enfants, parents, grands-parents, catéchistes se sont rassemblés dans l'église de Cantin pour célébrer l'entrée en Carême avec le rite de l'imposition des cendres. Merci à l'abbé Duhaubois d'être venu nous aider à entrer dans ce temps de conversion en célébrant l'eucharistie.

        Dans son homélie, l'abbé Duhaubois nous a rappelé que le Carême est un « entraînement » à mieux vivre la Parole de Dieu.

?          entraînement à l'aumône c'est à dire au partage avec les autres . Il         faut savoir aussi partager son temps.

?         entraînement à la prière; prière individuelle, prière en famille, prière dans nos assemblées paroissiales; donner du temps à Dieu.

?         entraînement au jeûne c'est à dire se priver de nos envies pour avoir le temps d'être à l'écoute de Dieu et des autres.

        Nous avons regardé brûler le buis qui avait été béni l'an dernier au dimanche des Rameaux. Puis nous avons reçu les cendres sous forme de croix sur notre front. Recevoir les cendres c'est s'engager à changer sa façon de vivre par la prière, le partage et le jeûne pour se laisser transformer par l'amour de Dieu. La Personne qui nous a imposé les cendres nous a dit: « Change ton cœur, lis et vis la Parole de Jésus ».

        Après la communion, nous avons reçu la bénédiction et nous avons chanté: Changez vos cœurs, croyez à la Bonne Nouvelle ! Changez de vie, croyez que Dieu vous aime!

        Nous sommes repartis,  prêts à vivre le  Carême dans la joie. Pour nous y aider, nous allons fabriquer un chandelier de prière que l'on va rapporter au caté et qui va nous accompagner pendant ces 40 jours qui nous amènent à Pâques.

                                                       Marie-Laurence

 

 

Le soir, à Féchain, c’est l’abbé Robert Meignotte qui a présidé à cette cérémonie des Cendres et célébré la messe. Lui aussi, dans son homélie, a tenu à rappeler le sens profond de cette cérémonie des Cendres, rappeler combien nos cœurs ont besoin de conversion. Cette conversion doit se traduire par des gestes, des actions : le don ( donner de ses biens, de son argent, mais aussi de son temps), la prière ( individuelle ou collective, pour retrouver la proximité, l’amour de notre Dieu), le jeûne, une forme de maîtrise de soi, pour montrer notre capacité à renoncer, ne serait-ce que très partiellement, à certains plaisirs pour offrir plus de temps, plus de disponibilité pour le Seigneur. Et devant cette assistance recueillie l’abbé Robert a, sans cesse, rappelé la nécessaire humilité, la nécessaire discrétion qui devaient être les nôtres dans ces actions auxquelles l’imposition des Cendres nous engageait… agir simplement, sans ostentation, en tête à tête avec le Seigneur en quelque sorte. !

 

Article publié par GUY DRUART • Publié Mercredi 17 février 2010 • 3014 visites

Haut de page