Sacrement des malades

La messe avec célébration de l'onction des malades a été célébrée à Arleux le mercredi 28 octobre 2015. Cette célébration avait été précédée d’un temps de rencontre le jeudi 22 octobre avec la possibilité de recevoir le sacrement du pardon. Déroulement de la cérémonie a été le suivant :

15H10 : accueil et installation

15H30 : messe avec célébration de l'onction des malades après l'homélie : invocation générale ;  imposition des mains et onction individuelles ; invocations générales

16H30 : pour prolonger l'air de fête, verre de l'amitié.

D'autres célébrations sont prévues pour les résidents en EHPAD.

 

Qu'est-ce que ce sacrement ? |

L'onction des malades est destinée à tout chrétien confronté aux difficultés d'une maladie grave ou de la vieillesse. Comme tout sacrement, elle est rencontre du

Seigneur, mort comme nous pour que nous ressuscitions comme lui. Quel que soit son âge, tout baptisé  peut recevoir le sacrement des malades chaque fois qu'il est confronté à un grand bouleversement de sa personne, corps ou esprit ; par exemple : ses souffrances physiques et/ou morales augmentent d'intensité, son avenir parait être en rupture avec le passé, ses interrogations intimes deviennent fortes. Chrétiens, nous savons que le Christ nous rejoint jusque là.

Par ce sacrement, le Christ vient donner une aide spéciale : apaiser, rendre confiance, pardonner les faiblesses et fortifier moralement face à la vieillesse ou la maladie.

Durant toute sa vie publique, il a manifesté sa sollicitude envers les souffrants. Ainsi, quand il envoie ses disciples proclamer la bonne nouvelle, ceux-ci faisaient des onctions d'huile à de nombreux malades et les guérissaient. » Me 6,13

La maladie n'est pas une punition personnelle, c'est un mal. Et le mal n'est pas voulu par Dieu ; il est entré dans le monde par le péché. Ce péché est vaincu par la Résurrection du Christ car celle-ci a réconcilié l'Humanité avec Dieu. Pour être bien préparée, l'onction des malades est, le plus souvent possible, précédée par le sacrement du pardon. Ce dernier est l'occasion de réfléchir sur sa vie passée et d'en présenter les manques d'amour à l'Amour de Dieu en les regrettant et en demandant pardon. Le sacrement du pardon est encore l'occasion de reconnaître la présence de Jésus-Christ dans nos vies et de lui en rendre grâce.

« Par le sacrement des malades et la prière des prêtres, c'est l'Église tout entière qui recommande les malades au Seigneur souffrant et glorifié pour qu'il les soulage et qu'il les sauve ; bien mieux, elle les exhorte, en s'associant librement à la passion et à la mort du Christ, à apporter leur part pour le bien du peuple de Dieu. » (Vatican 2, l'Église, art. 11). C'est-à-dire que les malades ne sont pas tant des assistés que des personnes dont l'apport est de poids dans la vie de la communauté chrétienne.

Article publié par GUY DRUART • Publié Lundi 02 novembre 2015 - 14h27 • 379 visites

keyboard_arrow_up